Le projet 16/6

 Le projet 16/6 combine le processus de retour des populations déplacées par le tremblement de terre qui a frappé Haïti  en janvier 2010, avec le processus de réhabilitation des quartiers précaires. Il existe une corrélation directe entre les occupants des camps de déplacés et les conséquences dévastatrices du séisme dans les quartiers d’origine. C’est-à-dire que 80% des occupants des six camps que le Gouvernement Haïtien a priorisés, proviennent de seize quartiers qui furent gravement touchés par le tremblement de terre.

 La problématique du logement en Haïti a toujours été l’un des points qui nécessitaient une intervention rapide et durable ce, depuis avant le séisme de Janvier 2010. En ce sens, il y a donc un pourcentage élevé de la population de Port-au-Prince que nous pourrions considérer comme des « déplacés internes » déjà avant la catastrophe.

Comments are closed.