Le projet Ann Ale lance les Espaces de Formation Itinérante

Le projet Ann Ale lance les Espaces de Formation Itinérante

Comment concevoir et délivrer des formations sur mesure à  des gens qui, consacrant  en moyenne 15 heures par jour à leurs activités commerciales, ne sont pas disposés à se déplacer ? A cette question, le projet Ann Ale  semble avoir trouvé la réponse. Il a conçu, s’inspirant sur les centres médicaux mobiles du fond global (Global Fund) les Espaces de Formation Itinérante (EFI).

Les EFI sont des salles de formation mobiles ; bref, des camions, aménagés, équipés de telle sorte à devenir de vraies salles de formation. Estampillés du logo 16/6 et de celui de la Mairie (de Port-au-Prince ou de Pétion-Ville, ils offrent l’avantage d’apporter à proximité des sites commerciaux dans les quartiers le savoir sur la gestion des petits commerces à des gens  qui , pour des raisons multiples, comme la garde d’enfants en bas âge, l’absence d’auxiliaires dans la gestion du petit business, repoussaient sans cesse l’idée de se rendre ailleurs pour suivre des formations longues de huit (8) heures et s’étalant sur cinq (5)jours .

Opérationnels depuis ce lundi 21 octobre 2013, les Camions ont déjà permis de commencer la formation pour  plusieurs dizaines de personnes dans la zone de Canapé-Vert. A la rue Jean-Baptiste, où a stationné l’EFI de Canapé- Vert, les participants interrogés ont été unanimes à vanter cette approche. Pour Mercilia JULES, petite commerçante vivant à Cite Théard ( Villa Rosa), le camion résoud ses problèmes de déplacement : « Nourrice, je ne pouvais me déplacer trop loin pour aller suivre des formations, vu que mon mari est électricien et se déplace souvent pour des petits jobs. Avec cet EFI, je profite des heures de pause pour aller allaiter mon bébé et superviser la vente du jour ». Venant de Morne Hebo, Evelyne Dorismond, qui gère une glacière, nous confie que «  la cause première des déficits dans les petits commerces est l’absence du propriétaire ». Cette formation, ajoute-t-elle, nous apprendra à tous  à mieux gérer notre business sans nous obliger à ne plus avoir cet «  Œil du maitre » tant indispensable à l’atteinte de nos objectifs commerciaux.

Avec ces formations qui porteront sur des matières comme la comptabilité, le business management ou le marketing,  Ann Ale atteint un pallier supérieur dans sa vocation  de permettre aux petits commerçants des quartiers du Projet 16/6 d’augmenter leurs revenus, et par la même, augmenter leur niveau de vie. Aujourd’hui, plusieurs centaines de MPME, suite  à un  diagnostic réalisé par le projet 16/6  bénéficie de designs graphiques ( enseigne avec logo- carte de visite et étiquette- fiche avec entête- menu liste de prix ) ce pour une  amélioration de leur visibilité . Formations et graphiques feront grandir l’épargne des petits commerçants, vu qu’ils sauront gérer efficacement leurs business et fidéliser une clientèle plus importante.

Comments are closed.