3- Réhabilitation des quartiers

Suite au séisme dévastateur du 12 janvier 2010, 1.5 million de personnes se sont retrouvées sans abri et plus de 300.00 demeurent toujours dans des camps de personnes déplacées. A ce nombre, il faut ajouter les milliers de personnes vivant dans les quartiers précaires qui vivent dans des habitat peu sûrs , soient des maisons qui ont été sévèrement endommagées et auto réparées selon des techniques non conformes aux normes du MTPTC., et qui sont exposés aux risques climatiques et sans accès aux services de base. Dans le souci d’offrir aux déplacés et aux résidents des quartiers des solutions de logement durable et d’accélérer la reconstruction de la zone métropolitaine, le projet 16 quartiers 6 camps financé par le Fonds pour la Reconstruction d’Haïti a été lancé par le Gouvernement en septembre 2011. C’est un projet mis en œuvre par le Gouvernement avec l’appui de quatre agences des nations Unies (OIM, UNOPS, BIT et le PNUD) réhabilitation de 16 quartiers repartis sur les trois communes de Port-au-Prince, de Delmas et Pétion-Ville.

La réhabilitation des quartiers et l’accès à des solutions de logement durable passe par des subsides au loyer annuel ou à la réparation/reconstruction de logements selon les normes de qualité et de sécurité définies par le Ministère des Travaux Publics. Elle implique aussi la mise sur pied des plateformes communautaires pour faciliter le processus de planification communautaire, l’élaboration d’un Plan de Prévention de Risques, les investissements dans les quartiers et les activités génératrices de revenus.

L’objectif de la composante 3 du projet est la réhabilitation des quartiers, pour rendre leur dignité aux habitants des quartiers précaires, lesquels représentent la majorité de la population de Port-au-Prince. La majeure partie des ressources financières du projet 16/6 est allouée à cet objectif ; ce qui fait de cette composante le cœur de ce projet qui combine le processus de retour des populations déplacées par le tremblement de terre de janvier 2010 avec le processus de réhabilitation des quartiers précaires se basant sur la corrélation directe entre les occupants des camps de déplacés et les conséquences dévastatrices du séisme dans les quartiers d’origine.

Les investissements en réparation et reconstruction de maisons ainsi qu’en travaux d’infrastructures et de services de bases, génèrent comme il était prévu, des opportunités économiques dont peuvent profiter les habitants des quartiers. Les projets Ann Ale et PDF ( Programme de Développement des Fournisseurs ont été lancés dans cette optique.